Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 22 mai 2021

Situation Générale : 

Ce samedi, un puissant anticyclone à 1035 hPa vient se centrer dans l’ouest des Açores. Sur son flanc est, une descente d’air frais se produit en direction des Canaries ce qui entraîne un renforcement de l’alizé, surtout sensible sur la partie est de l’Atlantique.
Dimanche, l’anticyclone sera centré par 1033 hPa sur l’archipel des Açores. En bordure sud des hautes pressions, l’alizé d’est-nord-est sera soutenu sur la route des navigateurs. 
Lundi, l’anticyclone faiblira un peu et restera installé dans les parages des Açores par 1031 hPa. En bordure sud-ouest de l’anticyclone, le gradient de pression deviendra moins important sur la route des skippers. L’alizé deviendra plus irrégulier et prendra une composante est.
Mardi, l’anticyclone des Açores se déplacera vers le nord-est tandis qu’une autre zone de hautes pressions s’installera dans le sud des Bermudes. L’alizé continuera de faiblir en étant irrégulier en force et direction.

Conditions météo en mer :

Ce samedi, la lutte entre les concurrents reste acharnée au cœur de l’Atlantique. 14 concurrents sur 18 se tiennent en moins de 50 milles en tête de course. Au lever du jour, l’équipage leader d’Alexis Loison et Guillaume Pirouelle (Région Normandie) était talonné par Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec (skipper Macif) situé à seulement un mille derrière. La flotte continue de s’étaler en latéral avec près de 150 milles d’écart entre les concurrents naviguant sur la route la plus nord Eric Péron / Miguel Danet ((L’Egoïste) – Cantina Saint Barth) et ceux évoluant sur la route la plus sud, Arthur Hubert et Clément Commagnac (MonAtoutEnergie.fr). Les allures restent élevées avec une progression tribord amure entre 11 et 12 nœuds de moyenne pour la plus grande partie des concurrents. Cette navigation au portant sous spi grâce à un alizé de nord-est tonique est plutôt confortable d’autant que le temps est agréable avec une alternance de soleil et de quelques bourgeonnements nuageux qui ne vont pas jusqu’à l’averse.

Samedi 22 mai

Alimenté par une descente d’air froid en altitude, l’alizé reprend de la vigueur ce samedi et souffle entre 17 et 20 nœuds avec quelques pointes à 25 nœuds. En progressant vers l’ouest, les marins voient l’alizé prendre un peu de droite pour s’orienter est-nord-est (60°). Avec ce vent arrière, situé dans l’axe de la route directe, la plupart des duos continuent d’incurver leur trajectoire en mettant un peu de nord dans leur route. Avec ce vent assez homogène pour l’ensemble de la flotte, il y a peu d’options de jeu. Néanmoins avec des écarts qui se creusent en latéral, les prochains jours seront décisifs, lorsque l’alizé deviendra plus faible et irrégulier…L’objectif des marins va être de trouver le moment opportun pour mettre le clignotant à gauche pour ne pas trop s’écarter de l’orthodromie et profiter d’un alizé qui va continuer sa rotation vers l’est. Les derniers navigateurs situés sur la partie est de l’Atlantique peinent à retrouver de bonnes conditions de navigation. L’alizé est plus capricieux avec de fortes rafales dans une mer forte. Ils progressent donc moins vite que le peloton de tête.

Dimanche 23 mai

Ce dimanche, en continuant leur route vers l’arc antillais, les skippers verront l’alizé continuer à prendre de la droite pour s’orienter au 80°. Il aura tendance à faiblir un peu avec un vent moyen s’établissant entre 14 et 18 nœuds. Les vitesses seront donc un peu moins élevées que la veille et la plupart des concurrents profiteront de l’orientation du vent à l’est pour faire un empannage et débuter un bord avec un cap au sud-ouest. Ils navigueront donc babord amure et les nordistes pourront se prévaloir d’avoir un angle au vent un peu plus favorable que les partisans de l’option sud qui attendront certainement plus longtemps avant de mettre le clignotant à gauche.

Lundi 24 mai

En progressant vers la partie ouest de l’Atlantique, l’alizé deviendra moins consistant et plus irrégulier. Il continuera sa rotation vers la droite pour s’orienter est-sud-est. Avec cette orientation du vent, les marins pourront faire progresser babord amure sur une route quasi directe vers Saint-Barth. Toutefois, le temps deviendra instable avec des grains à négocier et de nombreux réglages de voiles à effectuer. Avec un vent de plus en plus irrégulier en vitesse et direction, le classement risque bien d’être chamboulé…L’expérience des marins dans ce type de temps instable, typique des régions tropicales, pourra faire la différence.

Mardi 25 mai

L’alizé continuera de faiblir en étant de plus en plus irrégulier. Il faudra veiller à ne pas se faire piéger par une zone de transition avec des vents variables faibles sur la partie nord-ouest du plan d’eau. Les partisans de la route sud pourraient conserver un alizé un peu plus soutenu et tirer leur épingle du jeu par rapport aux nordistes qui devront tout faire pour éviter la molle. De quoi remettre du jeu et du suspense dans cette course effrénée vers les Antilles.

Cyrille DUCHESNE, METEO CONSULT

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/