Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 23 mai 2021

Situation Générale : 

Ce dimanche, un puissant anticyclone est centré par 1034 hPa sur l’archipel des Açores. En bordure sud des hautes pressions, l’alizé d’est-nord-est est soutenu sur la route des navigateurs. 
Lundi, l’anticyclone restera installé dans les parages des Açores par 1032 hPa. En bordure sud-ouest de l’anticyclone, le gradient de pression deviendra un peu moins important sur la route des skippers. L’alizé perdra un peu de sa vigueur et prendra une composante Est.
Mardi, l’anticyclone des Açores remontera au large du Cap Finisterre tandis qu’une autre zone de hautes pressions s’installera dans le sud des Bermudes. L’alizé faiblira nettement et deviendra irrégulier avec une direction est-sud-est dominante.
Mercredi, persistance d’un alizé d’est-sud-est modéré et irrégulier aussi bien en force qu’en direction.

Conditions météo en mer :

En début de journée de ce dimanche, le classement était toujours aussi serré au sein du peloton de tête avec 13 équipages qui se tenaient en moins de 40 milles. La flotte a continué de s’étaler en latéral avec près de 190 milles séparant les nordistes des sudistes. Le classement du peloton de tête a subi de gros changements au cours de ces derniers heures. L’équipage Pierre Leboucher / Thomas Rouxel (Guyot Environnement – Ruban Rose) sur la route sud a pris la tête de course en réussissant à distancer de 22 milles ses deux poursuivants. L’équipage d’Alexis Loison et Guillaume Pirouelle (Région Normandie) qui ont mené la course pendant quelques jours se retrouvaient 11ème au classement ce dimanche matin. Ces derniers sur une route très nord n’ont pas encore empanné contrairement aux sudistes qui ont déjà mis le clignotant à gauche. Rien n’est joué puisque les nordistes devraient opérer leur empannage dans la journée et naviguer ensuite sur un long bord avec un angle au vent un peu plus favorable que les sudistes pour faire de la vitesse…

Dimanche 23 mai

Ce dimanche, les concurrents continuent leur route vers l’arc antillais sous un alizé qui continue de prendre de la droite pour s’orienter Est (80°). Ce dernier est plus consistant pour les sudistes (16-18 nœuds) que pour les nordistes (13-15 nœuds). Ces derniers ont incurvé leur trajectoire très au nord mais vont mettre le clignotant à gauche dans la journée et pourront ensuite débuter un long bord en direction du sud-ouest. Les sudistes qui ont pour la plupart déjà opéré ce changement de cap vers le sud creusent l’écart avec les nordistes mais ils devront opérer des empannages plus fréquents au cours des prochaines heures avec un angle au vent moins favorable pour faire de la vitesse. Pour les 3 derniers concurrents situés entre 400 milles et 650 milles derrière le peloton de tête, l’alizé est tonique, proche de 20 nœuds mais avec une orientation du vent dans l’axe de la route directe, ils sont obligés de faire des empannages réguliers et de rallonger la route.

Lundi 24 mai

Ce lundi les navigateurs se situeront à mi-chemin entre l’archipel des Canaries et l’île de Saint-Barthélémy. Ils continueront de progresser au portant sous un alizé qui perdra un peu de son intensité et continuera sa rotation vers la droite pour s’orienter entre 100 et 110°.  La plupart des skippers poursuivront une navigation babord amure avec un angle au vent qui sera un peu plus favorable pour les nordistes que pour les sudistes. Néanmoins, le vent sera un peu plus irrégulier sur la partie nord du plan d’eau avec un alizé qui commencera à montrer quelques signes de faiblesse, en lien avec l’éloignement de l’anticyclone des Açores. Cet affaiblissement de l’alizé se traduira par une masse d’air qui deviendra plus instable. Après de longues journées sous un temps sec et de belles éclaircies, il faudra composer avec des bourgeonnements nuageux qui donneront quelques grains. A leur passage le vent sera irrégulier et nécessitera des manœuvres et réglages de voiles. Ces conditions météo pourraient contribuer à chambouler le classement du peloton de tête.

Mardi 25 mai

C’est sous un alizé de plus en plus irrégulier et instable que les marins poursuivront leur route vers l’île de Saint-Barthélemy. Les trajectoires des sudistes et nordistes auront tendance à converger progressivement, les partisans de la route nord continuant leur long bord vers le sud-ouest tandis que les partisans de la route sud devront multiplier les empannages pour ne pas trop s’écarter de l’orthodromie. Pour l’ensemble du peloton de tête, il faudra encore composer avec un temps très instable et un vent qui variera parfois de quelques nœuds à une vingtaine de nœuds subitement au passage des grains. Une situation qui mettra les nerfs des skippers à rude épreuve et nécessitera la plus grande attention.

Mercredi 26 mai

Les conditions météo évolueront peu avec la persistance d’un temps instable avec un alizé d’est irrégulier. Les manœuvres et réglages de voile resteront au programme avec ce vent qui variera beaucoup en vitesse et en direction, au gré des grains et de quelques zones de dévente temporaire qu’il faudra négocier au mieux. Dans ce contexte météo, la course risque de réserver bien des surprises dans le classement…

Cyrille DUCHESNE, METEO CONSULT

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/