Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 24 mai 2021

Situation Générale : 

Ce lundi, un anticyclone est centré par 1033 hPa sur l’archipel des Açores et se prolonge par une dorsale installée dans le sud des Bermudes. L’alizé d’Est est modéré sur la route des navigateurs, à mi-chemin entre les Canaries et les Antilles.
Mardi, l’anticyclone des Açores remontera au large du Cap Finisterre à 1031h Pa tandis qu’une dorsale reste positionnée sur l’ouest de l’Atlantique à la latitude de 27°N. L’alizé faiblira et deviendra irrégulier sur la route des skippers en prenant une direction est-sud-est dominante.
Mercredi, au sud de la dorsale qui remontera au niveau du 30°N, un régime d’alizé d’est-sud-est modéré et irrégulier persistera.
Jeudi, l’alizé d’Est continuera de souffler modérément en bordure sud d’un vaste anticyclone 1028 hPa, centré par 37°N et 40°W.

Conditions météo en mer :

En ce tout début de semaine, le peloton des 14 premiers bateaux semble se scinder en deux avec 8 Figaro 3 en tête de course ayant opté pour une route sud tandis que 6 autres ont empanné plus tardivement et font route beaucoup plus au nord. On observe d’ailleurs 5° de latitude et 280 milles d’écart entre les leaders Pierre Leboucher et Thomas Rouxel (GUYOT Environnement - Ruban Rose) et Pierre Quiroga et Erwan Le Draoulec (Skipper Macif) en 13e position. Le groupe des sudistes possède pour l’instant une avance sur les partisans de la route nord car ils bénéficient d’un alizé plus soutenu de 2-3 nœuds. Toutefois, ils naviguent avec une trajectoire qui s’écarte plus de la route directe que celle des nordistes. Il faudra qu’ils opèrent des empannages assez fréquents et tenter à tout prix de conserver leur avance. À noter qu’avec un alizé qui perd un peu de sa vigueur par rapport à ces derniers jours, les vitesses de progression sont un peu moins rapides.

Lundi 24 mai

Ce lundi les navigateurs se situent à mi-chemin entre l’archipel des Canaries et l’île de Saint-Barthélemy. La plupart des marins progressent babord amure avec un cap au sud-ouest. Deux options de jeu semblent se dessiner avec les sudistes qui profitent d’un alizé plus soutenu sur leur route et veulent privilégier la vitesse, quitte à s’écarter nettement de l’orthodromie. Les nordistes quant à eux s’écartent moins de la trajectoire directe qui les mène vers les Antilles mais l’alizé y est moins soutenu et les vitesses de progression plus lentes. À ce jour, rien n’est encore joué pour savoir qui des nordistes ou des sudistes aura pris l’option gagnante et les prochains jours promettent beaucoup de suspense. À noter qu’au fil des heures, l’alizé aura tendance à s’essouffler un peu en devenant plus irrégulier. En s’éloignant de l’anticyclone et en gagnant les latitudes de plus en plus sud, la masse d’air deviendra plus instable. Après de belles journées ensoleillées agrémentées de quelques nuages de beau temps, il faudra renouer avec le passage de grains et de brusques changements de vent en force et en direction nécessitant une grande attention des marins.

Mardi 25 mai

Avec un alizé devenant de plus en plus irrégulier en force et direction, la situation se compliquera pour les skippers. Le temps sera très instable avec des grains qui pourront prendre un caractère orageux et s’accompagner de brusques rafales de vent. Dans une telle situation, le vent peut passer en peu de temps de quelques nœuds à une trentaine de nœuds, un phénomène particulièrement redouté par les marins qui doivent faire de nombreuses manœuvres et réglages de voiles. Les sudistes continueront certainement leur plongée vers le sud pour rester dans l’alizé profond et éviter au maximum le passage de cette zone de transition avec un vent très irrégulier. Les nordistes auront plus de mal à y échapper et risquent de faire pas mal de changements de bords sur la route qui les mène vers Saint-Barth.

Mercredi 26 mai

La situation météo restera plus confortable pour les sudistes que pour les nordistes avec un alizé à la fois plus régulier et plus soutenu. Leur objectif sera de continuer à profiter au maximum de cet alizé profond même s’ils rallongent beaucoup la route… Il leur faudra trouver le moment opportun pour opérer un empannage qui leur permettra de remonter tribord amure en direction de l’arc antillais. Les nordistes continueront d’évoluer dans un alizé irrégulier avec un temps qui restera instable. Les vitesses de progression seront moins élevées qu’au sud même s’ils progresseront sur une route plus directe vers l’arc antillais.

Jeudi 27 mai

Ce jeudi, les partisans de la route sud seront sous l’influence d’un alizé d’est-nord-est de l’ordre de 15 nœuds qui leur permettra de mettre le clignotant à droite pour opérer une remontée en latitude en direction de Saint-Barthélemy. Sur la route nord, l’alizé restera irrégulier et moins soutenu que sur la route sud. Une situation compliquée avec encore quelques manœuvres et changements de voile à opérer sur la route qui mène vers les Antilles.

Cyrille DUCHESNE, METEO CONSULT

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/