Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 28 mai 2021

Situation Générale : 

Ce vendredi, l’anticyclone à 1026 hPa situé ce matin à environ 400 milles à l’ouest de l’archipel des Açores gonfle et se décale progressivement vers l’est en cours de journée. Cette évolution engendre une plus grande irrégularité de l’alizé modéré en direction des Antilles.
Samedi, avec l’arrivée d’une perturbation sur le nord des Açores l’anticyclone se rétracte sur l’archipel tout en se renforçant à 1030 hPa. La présence d’une masse d’air froid en altitude redynamise l’alizé en direction de l’arc antillais en l’orientant majoritairement au secteur est-sud-est.
Dimanche, l’anticyclone continue de se renforcer à 1033 hPa et se décale de nouveau à environ 900 milles à l’ouest de l’archipel des Açores. Cette évolution contribue à resserrer le gradient de pression sur l’arc antillais et à renforcer l’alizé.
Lundi, l’anticyclone regonflant à 1037 hPa se décale cette fois-ci vers le nord pour se centrer au large de Terre-Neuve. Ce décalage important des hautes pressions vers le nord maintiendra un alizé soutenu sur le nord des Antilles, avec comme durant les dernières 48h, une situation propice à une instabilité assez forte avec des grains. 

Conditions météo en mer :

Durant ces dernières 24 heures, les nordistes ont pu réduire les écarts avec les sudistes grâce à un meilleur angle de progression. C’est le cas surtout du bateau TeamWork qui a progressé à 1,5 nœuds de moyenne plus vite que le bateau de tête toujours mené par l’équipe Bretagne - CMB Performance. Ce dernier n’avait ce vendredi matin plus de 6 milles de retard sur le 1er. Cette journée devrait une nouvelle fois lui être favorable pour devenir le leader de la course. Les autres bateaux plus au nord devraient également être favorisés, ce qui devrait encore une fois réduire les écarts avec les sudistes, obligés à faire davantage de manœuvres en raison d’un angle de l’alizé plus défavorable. La situation météo n’est pour l’instant pas vraiment propice au développement de grains assez forts même si les rafales peuvent atteindre les 20 à 25 nœuds. En revanche, la situation des prochaines 48h sera d’avantage propice à un renforcement de l’alizé et une cumulification renforcée avec des grains plus généralisés et forts.

Vendredi 28 mai

Les nordistes ont pu évoluer durant la nuit sous un alizé faiblissant mais prenant un peu de droite, ce qui leur a permis de garder un bon angle de vent sur une route directe vers Saint-Barthélemy. Ils évoluent ainsi encore ce matin sous un alizé d’est sud-est soufflant entre 7 et 9 nœuds, un vent qu’ils vont garder toute la journée et permettant notamment à TeamWork de prendre la tête de cette course. Les sudistes sont eux dans une situation moins favorable. Le vent arrière les oblige toujours à de fréquents empannages pour remonter vers Saint-Barthélemy. Leur route vers les Antilles sera donc beaucoup moins directe que pour les nordistes. Pour tous les 13 premiers bateaux, les choix tactiques restent importants pour grappiller des milles ou limiter les écarts.

Samedi 29 mai

La situation va continuer d’être favorable aux nordistes grâce à un alizé qui se renforcera à l’est-sud-est autour de 18 nœuds en moyenne. Dans ce contexte, les vitesses de progression vont s’accélérer. À noter que les conditions météo pourraient être un peu plus instables, en particulier dans l’après-midi avec le développement de grains pouvant engendrer localement des rafales jusqu’à 30 nœuds. Concernant, les sudistes ils évolueront toujours sous un alizé à l’angle moins favorable et soufflant entre 14 et 15 nœuds de moyenne. Cette situation les obligera encore à de nombreux empannages. 

Dimanche 30 mai

Dans la nuit de samedi à dimanche, les nordistes auront pu évoluer sous un alizé prenant un peu de gauche en s’orientant plutôt est et soufflant autour de 10 à 15 nœuds. Il reprendra à nouveau de la droite en journée pour s’orienter au secteur est-sud-est. Les nordistes poursuivront alors leur route en direction de l’arrivée à une vitesse moyenne entre 9 et 10 nœuds. Les sudistes vont enfin pouvoir bénéficier d’un alizé à l’angle plus favorable, autour de 120°, avant que le vent ne reprenne à nouveau un peu de gauche. Pour ces dernières heures, ils seront donc encore contraints à de fréquents empannages avant l’arrivée à destination entre dimanche et lundi. À noter que les marins pourront être exposés une nouvelle fois à de l’instabilité engendrant de bons grains et des rafales possibles autour de 25-30 nœuds voire davantage.

Lundi 31 mai

Le vent de secteur est-sud-est entre 12 et 16 nœuds accompagnera les marins encore en course jusqu’à la marque de passage obligatoire au nord de l’île, dans une mer agitée avec des vagues de 2m et des hauteurs maximales à plus de 3m. Ces hauteurs de vagues seront liées à la persistance de la houle d’est d’une période de 8 secondes.

Tout dépendra ensuite, dans les 5 milles restant jusqu’à Gustavia, de l’heure d’arrivée précise de chaque bateau sur la marque. Cela deviendra dès lors une véritable régate où les skippers les plus expérimentés et connaissant bien le plan d’eau feront la différence, car le contournement de l’île par l’ouest peut-être piégeant en raison des premiers reliefs culminants à moins de 200 mètres d’altitude mais s’élevant ensuite rapidement à l’approche de Gustavia. Plusieurs options s’observeront dans une trajectoire plus ou moins près de la côte. Dans le contexte météo prévu à ce jour, à l’abri du vent en raison des reliefs le flux devrait faiblir en fin de nuit force 2 à 3 bFt avec quelques rafales possibles force 4-5 mais avec toujours des molles possibles localement. Il se maintiendra les heures suivantes, avant une possible molle généralisée en fin de matinée et qui précédera la levée de la brise puis le renforcement du vent d’est l’après-midi avec de possibles grains.

Cyril BONNEFOY, METEO CONSULT

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/