Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 30 mai 2021

Situation Générale : 

Ce Dimanche, l’anticyclone à 1032 hPa centré entre Terre-Neuve et les Açores continue de maintenir un alizé modéré et très instable entre les Canaries et le nord des Antilles. 
Lundi, l’arrivée d’une perturbation sur les Açores affaiblit l’anticyclone. Il se rétracte vers le nord. Cette évolution engendre un desserrement du gradient de pression près de l’arc antillais et une baisse de l’alizé.
Mardi, l’anticyclone regonfle et se décale vers l’est. Il repousse la perturbation vers le sud et favorise un renforcement partiel de l’alizé.
Mercredi, l’anticyclone continue de se décaler vers l’est et s’étend désormais le long du 37 ème parallèle nord. Cette nouvelle évolution permet à l’alizé de se maintenir sur le nord des Antilles.

Conditions météo en mer :

Au cours de ces dernières 24h, les vitesses de progression des 14 premiers concurrents à 8 nœuds de moyenne ont été assez comparables…tant pour les nordistes que pour les sudistes. Cela explique que les écarts ont majoritairement peu évolué, même si l’on remarque que certains nordistes ont profité d’un meilleur angle pour grappiller des places. C’est le cas surtout du duo Tanguy le Turquais - Corentin Douget qui est désormais 2e derrière les leaders du bateau TeamWork de Nils Plamieri - Julien Villion. À quelques heures de l’arrivée à Gustavia pour les premiers, la flotte continue sa progression sous l’alizé modéré et très instable de secteur Est autour de 15 nœuds. Les 4 derniers profitent globalement de la même situation. Le dernier de cette transat accuse lui désormais un retard de plus de 3 jours sur le premier, avec un écart de 656 milles à 6TU. Au dernier relevé de 6TU, les deux premiers semblent accroitre un peu leur avance à la faveur d’un renforcement du vent mais surtout grâce toujours à un meilleur angle de progression leur permettant de garder une route quasi directe vers l’arrivée. Dans leur remontée vers le nord, les sudistes vont eux bientôt empanner pour faire également une route au 230. Aussi, dans quelques heures, nous devrions retrouver les 14 bateaux alignés en file indienne en direction de Saint-Barthélemy.

Dimanche 30 mai

Jusqu’à 12TU, les nordistes progresseront dans des conditions météorologiques un peu différentes que ceux plus au sud. Positionnés dans une zone où la masse d’air est plus instable, leur progression sera assez irrégulière en raison de la présence de grains plus fréquents qu’au sud. Les périodes de molles, avec un vent pouvant faiblir jusqu’à 2 bFT, alterneront avec de brusques renforcements lors des passages de grains générant des rafales jusqu’à 30 nœuds. Cette forte irrégularité et instabilité les obligera à renforcer leur vigilance dans la gestion des grains et le choix des voiles. Cette situation pourrait influer sur les écarts entre les deux premiers. Compte tenu de leur meilleur angle de progression par rapport aux sudistes, ils garderont néanmoins une marge sur les écarts avec ces derniers.

A partir de 12TU, l’alizé entre force 4 et 5 bFt deviendra plus stable pour les nordistes. Les grains et rafales s’atténueront et le vent prendra de la droite vers le secteur sud-est. Cette évolution avantagera de nouveau les bateaux de tête, en profitant d’un angle de progression maximum. 

L’approche de Saint-Barthélemy en début d’après-midi (heure locale) se fera néanmoins dans un alizé faiblissant, en raison de la présence de petites dépressions près de l’île qui favorisera le développement de molles. Avec cette baisse du vent synoptique lors du contournement de l’île, l’expérience des skippers pourra faire la différence. Si la baisse du vent d’Est derrière les premiers reliefs ne sera pas très contrariante dans un premier temps, c’est surtout à l’approche de Gustavia où les reliefs sont plus élevés que des zones de déventes pourraient se créer et peut-être changer la donne dans le sprint final. 

Au fil de la soirée et de la nuit, les arrivées se succéderont…parfois même très rapprochées avec la reconstitution et le renforcement de l’alizé.

Lundi 31 mai

Sous un alizé reconstitué, les arrivées continueront de s’enchaîner. Les 15 premiers de cette Transat en double auront ainsi franchi la ligne, il restera 3 bateaux encore en course, avec un écart de 200 milles entre le 16e et le dernier. Positionnés sur l’arc antillais, ils progresseront sous un alizé de secteur Est entre 15 et 20 nœuds dans un premier temps. Néanmoins, avec l’orientation du vent au nord-est au cours de la journée, ils devront remonter vers le nord pour garder de la vitesse. Cette évolution devrait les contraindre à arriver ultérieurement sur l’île, avec une position très nord. 

Mardi 1 juin et mercredi 2 juin

Profitant d’un alizé modéré de secteur Est, les deux derniers fileront à une vitesse de progression entre 9 et 11 nœuds. Les conditions resteront instables et toujours propices à l’alternance de molles et de brusques renforcements du vent avec des rafales jusqu’à 25 nœuds. 

Conditions météo à Gustavia

Dimanche 30 mai
Alternance de soleil et de nuages.
Vent de secteur Est 20 à 30 km/h, rafales à 40-50 km/h l’après-midi. 
Températures : 26° à 31°C
Risque de précipitations : 30% en soirée et nuit

Lundi 31  mai
Ciel majoritairement ensoleillé.
Vent de secteur Est autour de 25 km/h, rafales à 40-50 km/h l’après-midi. 
Températures : 25° à 32°C
Risque de précipitations : 50% à partir de la soirée.

Mardi 1 juin
Très changeant avec risque d’averses.
Vent de secteur Est autour de 25 km/h, rafales à 40-50 km/h l’après-midi. 
Températures : 25° à 32°C
Risque de précipitations : 70%

 

Pascal Scaviner, METEO CONSULT

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/