Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Outils Océan et classe Figaro Bénéteau, une histoire qui dure

Sur le circuit Figaro Bénéteau et dans la course au large en général, difficile de trouver un bateau n’étant pas équipé des produits Outils Océan. Créée il y a 33 ans par Vianney Ancelin, cette société qui compte aujourd’hui 33 salariés, n’a cessé de se développer, dans le nautisme bien sûr, mais pas que.

 

Spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements textiles et semi-rigides destinés à ranger, transporter et protéger, l’entreprise finistérienne intervient aujourd’hui dans des secteurs très variés :

  • Courrier et logistique avec des systèmes d’organisation et de rangements pour les grands comptes comme les hôpitaux, les banques, les compagnies d’assurance, etc. 
  • Outillage professionnel dans les secteurs pétrolier et électrique ainsi que pour les artisans ;
  • Sur-mesure industriel pour les hôpitaux notamment avec des pièces spécifiques fabriquées en très petite quantité ;
  • Nautisme en réponse aux besoins spécifiques des chantiers navals pour équiper les bateaux, avec une offre sur-mesure pour la course au large mais également avec des produits standards proposés aux shipchandlers.

 

Partenaire de la Classe Figaro Bénéteau

« Nos produits ont toujours été présents à bord des Figaro Bénéteau depuis le premier du nom », explique Nicolas Lebugle, technico-commercial nautisme chez Outils Océan. « Nous faisons du sur-mesure pour les figaristes qui apprécient beaucoup nos produits. Je pense pouvoir dire, sans mentir, que l’entreprise est une référence dans la course au large. »

Il y a 4 ans de cela, lorsque la dynamique est engagée pour lancer le Figaro Bénéteau 3, Outils Océan se positionne très tôt comme un acteur essentiel de cette réflexion. « Nous avons proposé à la Classe Figaro Bénéteau d’être intégrés aux discussions dès le début afin de proposer des solutions adéquates qui respectent la jauge » poursuit Nicolas.

Ainsi, les monotypes ont été équipés dès la fabrication au chantier Bénéteau de cloisons au niveau du compartiment moteur et de bannettes en textile. Outils Océan a également conçu les pare-battages, les bailles à bouts, les bailles à mouillage et les trousses à pharmacies des Figaro Bénéteau 3.

Au-delà de cette collaboration avec le chantier, l’entreprise bretonne continue de développer sa gamme selon les besoins et les demandes de chaque figariste : systèmes de matossage, pochette sur la barre franche, protection de descente ou encore protection des foils et des safrans. 

 

Des produits spécifiques pour traverser l’Atlantique

En vue de la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy, Outils Océan a créé un grand sac de matossage situé au niveau des bannettes. « Nous avions fabriqué ce sac au printemps dernier en collaboration avec Eric Péron, avant l’annulation de la transat. Nous avons mis à profit ce délai supplémentaire pour l’optimiser. Les marins ont ainsi pu l’essayer sur la Solitaire du Figaro et nous faire leurs retours. Aujourd’hui, ce produit est plus solide et plus adapté à l’utilisation qu’ils en font. » Sept bateaux en sont équipés sur la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy. « Les coureurs s’observent énormémentQuand un bateau installe un nouveau système, nous avons la plupart du temps un flot de commandes qui s’ensuit ! » conclue Nicolas Lebugle.