Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Plastimo, partenaire sécurité des Figaro Bénéteau 3

Implantée depuis 60 ans à la Base des sous-marins de Lorient, au plus près de ses clients, la société Plastimo est spécialisée dans les équipements et accessoires pour le nautisme. Si les produits iconiques, compas, gilets de sauvetage et radeaux de survie, dont la fabrication est assurée pour tout ou partie à Lorient, ont construit la réputation de Plastimo, c’est au total près de 12 000 références que l’entreprise distribue en France et à l’international. 

On ne le répétera jamais assez. En navigation, la sécurité est primordiale, qui plus est lorsqu’il s’agit de traverser l’Atlantique pour la première fois à bord d’un nouveau support, en l’occurrence le Figaro Bénéteau 3 sur cette Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy. Pour cela, la classe Figaro Bénéteau peut compter sur l’expertise de Plastimo, partenaire de longue date, qui fournit différents équipements de sécurité et mène en parallèle un travail de recherche et développement pour répondre au mieux aux attentes des coureurs. 

Un pack de sécurité présent à bord des 18 Figaro Bénéteau 3 

Le ‘pack de sécurité’ que l’on retrouve à bord des 18 monotypes engagés sur cette Transat en Double comprend notamment un radeau de survie, une perche IOR, un harnais ou encore un équipement pyrotechnique. Tous les Figaro en sont équipés puisqu’il est rendu obligatoire par les RSO (règlementations spéciales offshore Word sailing) incluses dans les règles de la Classe Figaro Bénéteau. 

Le développement des airbags de flottabilité 

En plus de fournir ces différents équipements de sécurité, Plastimo mène un important travail de recherche et développement via son bureau d’études composé de cinq personnes. Celui-ci a notamment mis au point dernièrement un système d’insubmersibilité présent sur tous les Figaro Bénéteau 3. « Le Figaro 3 - comme ses prédécesseurs - répond à des normes de construction qui n’obligent pas à l’insubmersibilité. Après un incident survenu dans les mois suivant la mise à l’eau du nouveau monotype, la Classe a décidé de faire développer des équipements spécifiques et de les rendre obligatoires » indique Frédéric Blaudeau. « En partenariat avec la Classe Figaro Bénéteau, nous avons donc développé une solution de flottabilité. Il s’agit de deux gros boudins qui sont placés à plat sur les bannettes dans le fond du bateau. Si ce dernier subit une voie d’eau importante, alors les deux airbags se gonflent au contact de l’eau. Une fois gonflés ils empêchent l’embarcation de couler. » Une solution développée en un temps record par Plastimo : « il nous a fallu un an pour mettre au point cette technologie. Celle-ci s’inscrit totalement dans notre démarche de recherche et développement et de co-construction que nous menons avec nos clients. » conclut Frédéric Blaudeau.