Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Premier bilan en chiffres de la 15e édition

Après l’arrivée d’Estelle Greck et Laurent Givry (RLC Sailing) prévue ce lundi 31 mai, quinze bateaux seront ce soir amarrés à Gustavia. Trois duos resteront encore en lice dans la 15e édition de la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy : Erisma – Groupe Sodes – Fondation Tara OcéanInteraction et Kriss-Laure. La course n’est pas terminée mais il est déjà possible de tirer un bilan provisoire de cette première transatlantique en Figaro Bénéteau 3, à la fois passionnante, rapide et accrochée. 

18 jours 05 heures 08 minutes et 03 secondes
Le nouveau temps de référence de la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy, établi hier par Nils Palmieri et Julien Villion. Le duo de TeamWork a amélioré l’ancien temps de référence de 6 heures 40 minutes et 19 secondes.

1 heure et 42 minutes
L’écart entre le vainqueur et son dauphin, Queguiner - Innovéo (Tanguy Le Turquais/Corentin Douguet). 

57 secondes
L’écart dérisoire entre Gardons la Vue (Martin Le Pape/Yann Eliès) et Skipper Macif (Pierre Quiroga/Erwan Le Draoulec). Cela rappelle l’écart de 63 secondes qui avait séparé les deux premiers duos en 1994 (Jean Le Cam et Roland Jourdain avaient gagné devant Bertrand de Broc et Marc Guillemot).

20 minutes
L’écart entre le troisième duo, Bretagne – CMB Performance (Tom Laperche/Loïs Berrehar) et le quatrième, GUYOT Environnement – Ruban Rose (Pierre Leboucher/Thomas Rouxel). Le podium s’est joué à peu de choses. 

7 heures et 02 minutes
L’écart entre les 14 premiers duos de cette 15e édition, révélateur d’une bataille très accrochée pour le podium et les places d’honneur. 

1 heure et 07 minutes
L’écart à l’arrivée entre cinq bateaux (du 4e au 8e) : GUYOT Environnement – Ruban RoseRégion Normandie (Alexis Loison/Guillaume Pirouelle), (L’Égoïste) – Cantina St Barth (Éric Péron/Miguel Danet), Bretagne CMB – Océane (Élodie Bonafous/Corentin Horeau) et Breizh Cola (Gildas Mahé/Tom Dolan).  

4 239,41 milles
La distance parcourue par les vainqueurs Nils Palmieri et Julien Villion, soit une vitesse moyenne de 9,70 nœuds. La distance sur l’orthodromie (route directe) est de 3 890 milles

4 144,10 milles
(L’Égoïste) – Cantina St Barth (partisan de la route nord) est le Figaro Bénéteau 3 qui a parcouru le moins de milles. 

4 352,62 milles
Bretagne – CMB Océane (partisan de la route sud) est le Figaro Bénéteau 3 qui a parcouru le plus de milles. 

0
abandon après 19 jours de course. Quinze duos ont franchi la ligne d’arrivée. Si les trois derniers parviennent à rallier Saint-Barthélemy, 100 % des concurrents auront bouclé le parcours. Ce serait la quatrième fois que tous les bateaux arriveraient à bon port, après les éditions 2006, 2010 et 2012. 

2
Le Suisse Nils Palmieri devient le deuxième marin étranger à remporter la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy, après l’Italien Pietro d’Ali en 2006 (avec Kito de Pavant).