Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Départ le

12 mai 2021

Temps de course

  • J
  • 0
  • 00
  • :
  • 00
  • :
  • 00
Meteo consult Virtual regatta

Le parcours vu par Francis Le Goff

"Plus ou moins 20 jours"

 

La Transat en Double - Concarneau - Saint-Barthélemy débute par un parcours côtier, quelles sont ses spécificités ?

C’est un parcours spectaculaire qui permet de mettre en valeur les coureurs, avec un départ en baie de Port-la-Forêt puis une bouée pour commencer à étirer la flotte. Les bateaux prennent ensuite le chenal d’entrée du port de Concarneau pour passer devant la ville close avant d’attaquer la descente du Golfe de Gascogne. C’est engagé d’entrée.

La suite l’est aussi...

Oui, le Golfe de Gascogne, c’est évidemment du solide. Mais je dirais que si le Golfe est engagé, le Cap Finisterre puis la descente des côtes portugaises peuvent l’être davantage. On sait qu’à cette époque de l’année, on peut y trouver du vent portant fort, voire très fort, avec de la mer. C’est parfois là que surviennent les casses matérielles. Il faudra que les skippers arrivent à trouver le bon compromis entre vitesse et préservation du matériel, surtout sur un bateau dont on ne connaît pas la fiabilité à long terme, puisqu’il n’a jamais fait plus de quatre nuits en mer.

Puis viennent le way-point des Canaries et la traversée de l’Atlantique, l’heure des grands choix ?

Il y a effectivement souvent un choix à faire, entre enrouler immédiatement le way-point au-dessus de l’île de La Palma pour tenter la route la plus courte, mais avec des possibilités de faire pas mal de près au début, et continuer vers le sud. J’imagine qu’avec le nouveau bateau, très véloce dans les allures un peu débridées, les duos iront plus chercher la route sud. Dans la stratégie globale, il y aura peut-être convergences d’options. En revanche, sur les choix de bords, comme les écarts de trajectoires peuvent être importants sur le Figaro Bénéteau 3, il peut y avoir de grosses diérences.

Le record de la course (18 jours 11 heures 48 minutes 22 secondes en 2018) peut-il être battu ?

Sur tous nos routages, nous avons vu que c’était possible de gagner 24 heures, parce que les pointes de vitesse du Figaro Bénéteau 3 sont supérieures à celles de son prédécesseur. Mais si on prend les moyennes des dernières éditions, on est au-delà de 20 jours, donc j’aurais plus tendance à miser sur plus ou moins 20 jours.