Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 17 mai 2021

Situation Générale : 

Ce Lundi, l’anticyclone 1024 hPa axé du sud-est des Açores jusqu’au cap Finisterre pilote un flux instable modéré à assez fort de secteur nord entre le cap Saint-Vincent et les Canaries.
Mardi, l’anticyclone gonfle pour s’étendre désormais des Açores jusqu’aux côtes portugaises et pivote légèrement sur son axe sud-ouest/nord-est. À l’opposé, un système dépressionnaire se maintient sur l’Afrique de l’ouest. Cette configuration favorise un resserrement marqué du gradient de pression au nord des Canaries et l’installation d’un fort flux instable de secteur nord-nord-est.
Mercredi, l’anticyclone désormais à 1028 hPa tend à se rétracter tandis que le système dépressionnaire sur l’Afrique persiste. Cette évolution renforce encore davantage le flux général au nord des Canaries avec un avis de coup de vent. Au sud de l’archipel, des petites dépressions mobiles se forment dans un courant soutenu mais très variable de secteur nord-nord-est.
Jeudi, l’anticyclone commence à marquer des signes de faiblesse mais le courant modéré à assez fort de secteur nord-nord-est continue de se maintenir au sud des Canaries.         

Conditions météo en mer :

Depuis dimanche, des stratégies se sont nettement développées dans le contournement de l’anticyclone. En effet, le flux modéré et instable de secteur nord au large du Portugal a obligé les concurrents à des choix pour éviter de subir un vent arrière qui aurait fait chuter leur vitesse et rendu leur navigation très instable. Il n’est donc pas surprenant de voir en ce début de matinée des routes parfois différentes, entre ceux qui ont limité les empannages en choisissant des longs bords et d’autres qui ont multiplié les manœuvres. Dans ce contexte majoritairement favorable, les vitesses de progression se sont néanmoins accélérées. Plus de 80 % de la flotte, qui se situe à la latitude de Gibraltar, file ainsi à plus de 10 nœuds plein sud en direction de l’est de Madère.  Les trois derniers ferment la marche au large du cap Finisterre. Dans l’ensemble, les plus à l’est sont favorisés car ils bénéficient de davantage de vent.

Lundi 17 mai

Ce n’est pas l’alizé attendu que la flotte va rencontrer au cours de cette journée, mais toujours un vent portant de secteur nord très instable. La concentration des skippers est au maximum car cette situation oblige à préciser constamment la stratégie au gré de sa variation en force et direction. Dans un ciel très changeant, ce vent entre force 4 et 5 beaufort génère des rafales autour de 25 nœuds mais cette situation présente toujours le risque que le flux soit un cran au-dessus….jusqu’à force 6 localement. Ce contexte général devrait engendrer des écarts en latitude, avec probablement des options majoritaires vers un cap au sud-est, là où le gradient de pression est le plus resserré et le vent plus soutenu. Cette option vers un long bord en direction des côtes marocaines les contraindra à choisir l’heure optimale de l’empannage principal pour mettre de nouveau cap vers les Canaries. Les trois derniers, au sud-ouest du cap Saint-Vincent, progresseront eux sous un vent moins fort. Les écarts devraient ainsi encore se creuser avec le reste des bateaux. Pointés à 130 milles en ce début de matinée, cet écart pourrait atteindre 150 milles en soirée.

Mardi 18 mai

Cette journée s’annonce la plus ventée en raison du resserrement du gradient de pression entre le nord des Canaries et les côtes africaines. Néanmoins, selon la position en longitude des concurrents, les vitesses de progression des bateaux seront différentes entre les partisans d’une option ouest et ceux qui iront vers l’est. Le vent très instable de secteur nord-nord-est en matinée oscillera entre force 5 et 7 beaufort avec des rafales jusqu’à 35 nœuds, mais toujours avec le risque pour les plus à l’est de subir temporairement un coup de vent force 8. Ce vent prendra un peu de gauche vers le nord en fin de matinée avant de revenir au secteur nord-nord-est l’après-midi. Les bateaux progresseront ainsi jusqu’à 15 nœuds, dans une journée qui pourrait être la plus rapide de cette édition. Le vent devrait baisser ensuite d’un cran à l’approche des Canaries avant que La tête de la flotte ne traverse ensuite l’archipel dans la nuit en laissant la marque de passage de La Palma à tribord. Le vent sera alors variable entre 15 et 20 nœuds avec toujours le risque, dans la traversée entre les îles, de subir des baisses sensibles du flux et/ou à l’inverse des accélérations. Ce sera alors le moment de choisir une nouvelle stratégie, en mettant le clignotant sur les Antilles.

Mercredi 19 mai

Une grande partie de la flotte se situera au sud de l’archipel dans un vent modéré plus alizéen. Il soufflera en moyenne entre force 4 et 5 beaufort, mais sera plus soutenu à l’est. En effet à l’ouest, la circulation de petites dépressionnaires pourrait engendrer des baisses sensibles du vent et une réduction notable de la progression de certains bateaux.

Jeudi 20 mai

Si la formation d’une dorsale à la latitude de Lisbonne continuera à affaiblir le flux général  au sud des Açores, la flotte devrait garder le bénéfice d’un flux modéré très variable de nord à nord-est entre force 4 et 5 beaufort. Dans ces conditions, et avec la menace ultérieure d’une baisse du vent se rapprochant par le nord, la majorité des concurrents devrait opter pour une route au sud de l’orthodromie. 

Pascal Scaviner, METEO CONSULT

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/