Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Météo Consult - bulletin du 29 mai 2021

Situation Générale : 

Ce Samedi, l’anticyclone centré à moins de 300 milles à l’ouest des Açores gonfle à 1030 hPa pour s’étendre en fin de journée sur 10 degrés de latitude de part et d’autre de l’archipel. Cette évolution fait descendre une perturbation et une masse d’air froid d’altitude à l’est des Açores. Elle génère un coup de vent au nord des Canaries. Ce contexte général redynamise l’alizé en direction de l’arc antillais. Ce dernier reste cependant parfois très irrégulier en raison de la présence de grains, propice à de brusques renforcements mais également à des molles.

Dimanche, le passage de la perturbation sur les Canaries continue de maintenir un alizé soutenu et assez fort en direction du nord des Antilles. C’est la journée la plus ventée de cette seconde partie de semaine, dans une situation météo très instable avec des grains pouvant atteindre 30-35 nœuds dans une mer agitée.

Lundi, l’anticyclone entre Terre-Neuve et les Açores marque des signes de faiblesse et contribue à une baisse partielle de l’alizé sur le nord des Antilles.

Mardi, le décalage de l’anticyclone vers l’est engendre un desserrement du gradient de pression sur les Antilles et une baisse de l’alizé.

 

Conditions météo en mer :

Comme envisagé hier, le bateau TeamWork a pris la tête de la flotte grâce à une vitesse de progression en moyenne de 0,6 nœud plus rapide que les bateaux au sud mais une vitesse qui est passée ces dernières heures à 2 nœuds d’écart ! 

A moins de 2 jours de l’arrivée, les nordistes ont pu bénéficier de conditions plus favorables ces dernières 24 heures malgré la baisse parfois du vent, mais surtout grâce à un meilleur angle de progression vers Saint-Barthélemy, leur permettant moins d’empannages. Le bateau Bretagne - CMB Performance est désormais deuxième à plus de 15 milles du bateau TeamWork. Cet écart se creusera au cours des prochaines heures, grâce toujours à une position plus favorable pour les nordistes dans un vent qui va se renforcer partiellement et une situation où l’irrégularité du flux général sera moins forte que pour les sudistes. Il n’est pas étonnant dans ce contexte, de voir les quelques bateaux entre ces deux groupes recoller au groupe du nord. A l’arrière, les trois derniers concurrents pointant jusqu’à près de 2 jours de retard pour le plus retardé ont progressé cette nuit dans un alizé plus soutenu que pour les premiers. Ils le garderont encore ces prochaines heures. Cela leur permettra de faire encore de bonnes vitesses dans un long bord au sud-ouest.

 

Samedi 29 mai

Les nordistes menés par le bateau TeamWork évoluent sous un alizé qui s’est renforcé ces dernières heures entre 11 et 13 nœuds de moyenne au secteur est-sud-est. Il leur permet de continuer sur la route directe avec des vitesses de progression en hausse à près de 10 nœuds. Ces vitesses risquent encore d’augmenter au cours de la journée, grâce au renforcement de l’alizé jusqu’à force 5 et à son orientation au sud-est. Reste que ce dernier sera de nouveau irrégulier et instable, avec des molles jusqu’à 1 à 2 beauforts après les passages de quelques grains qui précéderont de brusques renforcements à l’avant des grains avec des rafales entre 25 et 30 nœuds. Dans la soirée, le vent reprendra de la gauche pour prendre une composante est dans la nuit tout en se renforçant encore avec un possible force 6.

Le contexte général est moins favorable pour les sudistes ce samedi. En effet, l’orientation du vent dans l’axe de leur route les obligent à s’éloigner de la route directe et à descendre vers le sud pour garder de la vitesse. Ils devront ensuite opter pour un empannage principal en fin de journée vers le nord, en direction de Saint-Barthélemy. Reste également que ce groupe devrait gérer un vent beaucoup plus irrégulier et instable que pour les nordistes, avec des zones de vent moins soutenu et un risque de molles plus important.

 

Dimanche 30 mai

L’évolution de la situation devrait rendre les conditions générales plus homogènes pour l’ensemble des concurrents. Bien que toujours irrégulier, l’alizé deviendra assez fort entre force 5 et 6 beauforts avec une situation propice à davantage de convection que ces derniers jours. Dans ce contexte, les rafales sous grains pourraient atteindre les 30 à 35 nœuds. Les vitesses des bateaux seront assez identiques, mais celles de leur rapprochement à l’arrivée toujours favorables aux nordistes. Ils se rapprocheront rapidement de l’île de Saint-Barthélemy et se placeront au mieux pour viser la marque obligatoire de passage au nord de l’île en soirée. Les sudistes se rapprocheront des nordistes en se plaçant derrière. Les écarts restent faibles pour les 10 premiers. La mer restera agitée mais pas contraignante. La régate pourra alors débuter et tout dépendra à ce moment-là de l’heure précise de passage des bateaux à la marque de passage. A noter, que la course deviendra plus technique et les stratégies et tactiques compteront pour beaucoup en raison de la topographie de l’île dans ce secteur avec des reliefs culminants à environ 200 m. Cette situation peut être piégeante pour les skippers qui se retrouveront à l’abri de ces reliefs. C’est là que les skippers connaissant bien le plan d’eau arriveront à faire la différence. Les marins devront opter pour une trajectoire plus ou moins proche de la côte.

 

Lundi 31 mai

Le vent sera orienté à l’est-sud-est et soufflera entre 15 et 18 nœuds dans la nuit de dimanche à lundi. La mer sera alors agitée avec des vagues en général de 2m et des hauteurs maximales de 3m. Ces hauteurs de vagues seront davantage liées à la persistance de la houle d’est d’une période de 8 s qu’à la mer du vent. Dans le contexte météorologique prévu à ce jour, à l’abri du vent en raison des reliefs, le flux devrait faiblir en deuxième partie de nuit force 2 à 3 bFt avec quelques rafales possibles force 4-5 mais avec toujours des molles possibles localement. Il se maintiendra les heures suivantes, avant un possible molle généralisée en fin de matinée et qui précédera la levée de la brise puis le renforcement du vent d’Est l’après-midi avec de possibles grains.

 

Mardi 1 juin

Alors que les premiers seront arrivés, les derniers skippers évolueront sous un alizé d’est-nord-est soufflant entre 13 et 16 nœuds en moyenne. Il leur permettra de conserver une route plus ou moins directe vers Saint-Barthélémy et avec des vitesses variant de 7 à 9 nœuds. Un risque de grains sera toujours observé sur leur route avec des rafales pouvant encore dépasser les 20-25 nœuds. Les derniers skippers de la course devraient alors arriver à Gustavia en courant de matinée de ce mercredi, plus de 48h après les premiers.

 

Conditions météo à Gustavia

Samedi 29 mai

Ciel entre soleil et nuages. Risque d’averses en fin de journée et soirée

Vent de secteur Est-Sud-Est de 25 km/h en moyenne, rafales à 35-40 km/h

Températures : 26° à 27°C

Risque de précipitations : 30%

 

Dimanche 30 mai

Éclaircies et averses orageuses.

Vent de secteur Est 20 à 30 km/h, rafales à 40-50 km/h l’après-midi voire plus sous averses. 

Températures : 26° à 27°C

Risque de précipitations : 70%

 

Lundi 31  mai

Les nuages dominent en matinée avec un risque d’averse puis le ciel s’éclaircit l’après-midi. 

Vent de secteur Est autour de 30 km/h, rafales à 40-50 km/h l’après-midi. 

Températures : 26° à 27°C

Risque de précipitations : 30%

 

Cyril BONNEFOY, METEO CONSULT