Deux fois plus d'engagement & d'émotion

Rendez-vous en 2023

Meteo consult Virtual regatta

Route directe vers le cap Finisterre

Partis de Concarneau hier soir à 19h, les 18 duos de la Transat en Double - Concarneau - Saint-Barthélemy ont passé la première nuit sans encombre. Ce jeudi matin, ils naviguent groupés dans le golfe de Gascogne, très proches de l’orthodromie (route directe). Aujourd’hui, tout l’enjeu est de garder une bonne vitesse pour viser le cap Finisterre, qu’ils devraient franchir demain.

Les 36 marins de la Transat en Double - Concarneau - Saint-Barthélemy sont bien entrés dans la course. Les conditions météo sportives de la première nuit ont en effet été propices à une mise en jambes immédiate, sans transition. Dans un vent instable de 15 à 25 nœuds (avec rafales) et une houle de 3 mètres assez allongée, les Figaro Bénéteau 3 ont aligné des vitesses entre 7 et 8 nœuds au près débridé. De quoi s’amariner et se mettre en mode large rapidement. Très concentrés pour faire marcher les bateaux et ne pas se faire décrocher d’entrée, les femmes et les hommes engagés n’ont pas encore donné de nouvelles du bord. 

Une flotte compacte
Pas de nouvelle, bonne nouvelle du côté de la direction de course qui n’a connaissance d’aucun souci technique. En regardant la cartographie ce matin, on observe que les duos naviguent très proches de l’orthodromie, c’est-à-dire la route directe. La flotte est groupée. Au pointage de 8h, il y avait 7,3 milles d’écart entre le leader Bretagne – CMB Performance (Loïs Berrehar / Tom Laperche) et Kriss-Laure (Nicolas Bertho / Romuald Poirat) qui ferme la marche.   

Une traversée rapide du golfe de Gascogne
Ce jeudi, les concurrents devraient naviguer dans un vent de 15 à 20 nœuds et donc maintenir une vitesse moyenne intéressante dans leur traversée du golfe de Gascogne. Pas de grande stratégie à déterminer, l’enjeu étant plutôt de continuer à tirer le meilleur de la machine dans cette course de vitesse. 

 

---------------------

 

Le top 5 au pointage de 8h : 

1. Tom Laperche / Loïs Berrehar (Bretagne – CMB Performance), à 3 759,8 milles de l’arrivée
2. Pierre Leboucher / Thomas Rouxel (Guyot Environnement – Ruban Rose), à 0,0 mille des leaders
3. Fabien Delahaye / Anthony Marchand (Groupe Gilbert), à 0,6 mille des leaders
4. Nils Palmieri / Julien Villion (TeamWork), à 0,6 mille des leaders 
5. Alexis Loison / Guillaume Pirouelle (Région Normandie), à 0,7 mille des leaders

Cliquez ici pour voir le classement complet